Livraison offerte et moins -20% avec le code SURVIE20 pour toute commande avant minuit !

Comment faire un feu de camp ?

Comment faire un feu de camp ?

Aujourd’hui on va essayer d’améliorer un peu le confort de vie dans la nature !  Dans cet article, je vais vous parler un peu de quelques techniques pour faire un feu, du matériel aux précautions à prendre, en passant par les différents choix.  Quand il fait vraiment froid, un feu bien fait, bien positionné et un abri correct peuvent radicalement changer votre nuit.

Choisir l’emplacement

La première chose à faire, avant même d’aller chercher du combustible, est de déterminer l’endroit ou vous ferez votre feu. Pour cela, plusieurs éléments sont à prendre en compte:

  • D’une part, la sécurité ; évitez de mettre le feu à une forêt en ne vous mettant pas en dessous de branches d’arbres basses, évitez les zones d’herbe trop sèches ou de feuilles mortes. Vous pouvez par exemple retirer les feuilles mortes avant de faire votre feu. Faites le sur au moins 1m50 autour de votre foyer, et gardez les feuilles pour éventuellement lancer le feu. Évitez également d’être trop près des véhicules ou des tentes (pensez au sens du vent)
  • D’autre part, par rapport à votre campement : les deux emplacements doivent en fait être choisis simultanément. Pour cela prenez en compte le sens du vent pour ne pas être enfumés toute la nuit ou mettre le feu à votre tente. Vous devez également être assez proche du feu pour vous permettre de sentir son effet en termes de chaleur.

 

 

Allumer un feu

Pour allumer un feu, vous avez de nombreuses possibilités. Sur certains sites vous trouverez de magnifiques techniques pour démarrer un feu en utilisant une loupe (ou de l’eau en guise de loupe) et la lumière du soleil, ou encore en frottant des silex. Si votre but est de vous amuser, vous pouvez vous renseigner sur ces techniques mais -même si ce sont les techniques historiques de maîtrise du feu- d’un point de vue survie et préparation elles ne sont ni très efficaces ni réalistes.

Nous vous proposons deux briquets simple à utiliser et surtout en plus qu'ils soient étanches, ils sont utilisables des milliers de fois pour seulement moins de 10 euros !

 

Les briquet sur notre boutique :

 https://aventure2survie.fr/collections/gadgets/products/allumette-de-survie

Globalement, il y a 3 possibilités pour faire du feu en survie :

  • Les briquets 

Pas besoin de vous expliquer ce que c’est vraiment la base, 10 briquets répartis dans deux poches absolument étanches devraient vous permettre de ne jamais manquer de feu. Pour quelques euros et quelques dizaines de grammes, c’est quand même pas mal. Il faut tout de même être prudent car s’ils prennent l’eau ils peuvent mettre du temps à sécher.

  • Le Zippo.

Un Zippo présente l’avantage d’être étanche, en dehors de la fente entre le couvercle et le corps. Ainsi, un simple élastique ou quelques morceaux de bon scotch permettent de le rendre parfaitement étanche. L’idéal pour cela est d’utiliser une section de chambre à air, afin d’obtenir un élastique large et très résistant. De plus, un Zippo, s’il est mouillé peut être démonté, et en changeant la pierre et la mèche on peut très rapidement le réutiliser s’il a été humidifié (s’il était vraiment très humide, vous pouvez éventuellement faire brûler de l’essence un peu partout sur le ZIPPO. 

  • Le Firesteel.

Un peu moins gadget que la loupe, mais pas beaucoup plus efficace. ça pèse pas moins lourd, c’est cher, ça s’abîme avec le temps (rouille notamment), ça prend du temps et de l’énergie, et ça nécessite des combustibles très très inflammables… Bref, pas beaucoup d’avantages, si ce n’est le fait que ça sèche extrêmement vite comparé à un briquet. Et puis, vous avez déjà vu quelqu’un dans l’histoire récente utiliser un firesteel en situation d’urgence? 

Le combustible

Combustible de lancement

Pour lancer votre feu, il vous faut un combustible très inflammable comme du papier (journal sec par exemple), des feuilles mortes ou de l’herbe sèche. C’est ce « sous-foyer » que vous allumerez en premier et qui, en brûlant rapidement et assez fort, permettra de mettre le feu au reste.  Dans le cas où vous n’avez pas de papier et où les combustibles que vous trouvez ne sont pas assez bons (un peu humides ou trop verts), vous pouvez utiliser un peu d’essence de Zippo pour aider le feu à partir ! (Attention cependant, ça s’évapore extrêmement vite donc il faut allumer tout de suite après.)

Dans le cas où le sol est vraiment trop humide, on peut creuser un peu afin d’atteindre de la terre un peu plus sèche. Il est généralement facile de creuser dans ces conditions.

Le bois

Avant de lancer votre feu, il vous faut aussi ramasser du bois d’avance. Il vous faudra des brindilles ramassées par terre ou dans les arbres (évitez les branches vivantes car ça ne brûle pas bien en plus d’être mauvais pour l’arbre), puis des morceaux de bois de tailles progressives jusqu’à atteindre la taille qui vous convient pour votre feu. Les branches mortes sur les arbres sont en général moins humides que celles qui sont tombées par terre. Rappelez-vous qu’il vaut mieux avoir du bois humide (que vous pouvez faire sécher rapidement en le laissant à côté du feu) que du bois vert qui brûle très mal. Si vous souhaitez avoir des bûches qui brûlent plus longtemps cependant, évitez du bois trop sec (une fois que votre feu est bien parti, vous pouvez vous permettre de mettre du bois un peu plus « vert ».)

Par la suite, alimentez votre feu, toujours de manière régulière et sans à-coup, afin d’une part d’éviter de l’étouffer, mais aussi d’éviter qu’il ne prenne de trop grandes proportions.

Vous souhaitez vous équipez pour partir à l'aventure ? 

Retrouvez nous sur notre boutique : https://aventure2survie.fr/

Choix du type de bois.

Généralement, on n’a pas un choix de bois très large pour faire son feu. Cependant, il arrive quand même qu’on ait 3 ou 4 espèces d’arbres et il peut être intéressant de savoir choisir le bon.  

tableau feu

Bien que j’en ai déjà parlé, j’insiste vraiment sur l’importance du choix d’un bois sec autant que possible (sec par opposition à vert). C’est vraiment très important, quand on sait que du bois vert délivre environ 2 fois moins d’énergie que du bois coupé depuis un an, sans compter le fait qu’il est très dur à faire brûler, dégage beaucoup de fumée, etc.

Choix du type de feu

Pour se chauffer

Le meilleur feu pour se chauffer est le feu en bûcher. Pour le faire, mettez un foyer au centre, et construisez un échafaudage tout autour (l’image est trompeuse: il faut  mettre du bois seulement sur le côté pour faire des « mûrs » et laisser l’intérieur  « vide », afin d’y mettre du bois de taille progressive. Refermer ensuite le  toit, en n’oubliant pas de laisser un trou pour allumer le feu ! Puis lancez-le.

Voilà, ce sont des notions de base mais déjà si on respecte tout ça il est rare qu’on n’arrive pas à avoir un feu correct. Quoiqu’il arrive, soyez toujours très prudents avec le feu ! Il peut vide devenir plus fort que vous, malgré ce qu’on pourrait penser…

Vous souhaitez vous équipez pour partir à l'aventure ? 

Retrouvez nous sur notre boutique : https://aventure2survie.fr/